Mike-horn

Les aventuriers du voyage ‘zero carbone’

Cet article est publié dans le cadre de l’opération “Unis pour un tourisme alternatif”. Orchestrée par Voyageurs du Net et parrainée par Voyageons-Autrement, ABM, Babel Voyages, EchoWay et Viatao, cette opération vise à promouvoir dans la blogosphère le tourisme responsable et alternatif.

70 ans de vie d’un Népalais.

En un seul vol aller retour vers une destination lointaine (polynésie, australie, …) vous émettez autant de CO2 qu’un Népalais en émettra pendant toute sa vie.

Pour comparer avec quelque chose de plus proche de nous, vous émettez autant de CO2 qu’un français moyen pendant 1 an.

Vous voyagez deux ou trois fois par an en avion ? Alors il y a de fortes chances que votre empreinte écologique soit énorme, quelque soit les efforts que vous pouvez faire par ailleurs.

La bonne nouvelle c’est que d’autres types de voyages bien plus écologiques existent. Et franchement ces types de voyage semblent vraiment fun, vous allez voir :)

Changez de carburant !

Le point commun de tous ces voyages alternatifs c’est qu’ici on carbure à l’Aventure plutôt qu’au pétrôle.

Faire le tour du monde en stop, parcourir les mers à bord d’un voilier, marcher 1000kms comme les pélerins d’autrefois, longer la Loire à Vélo …

Les possibilités sont infinies. Et le plus étonnant c’est que ceux qui réalisent ces voyages ne sont pas différents de vous et moi.

Voici quelques exemples de ces voyageurs hors norme. Ils ont parcouru des centaines, des milliers voir des dizaines de milliers de kms sans emmètre de Co2.

Quelques aventuriers ecologiques

  • Mike horn
    Bon alors commencons par lui parce que, vraiment, ce type est dingue.

    Entre autres exploits : en 1997 il a descendu l’amazonie en hydrospeed (un bien joli mot pour désigner une sorte de bouée améliorée). En 1999, il a fait le tour du monde en suivant la ligne de l’équateur, sans moyens de transport motorisé. 40000 km de marche, de vélo, de pirogue, et de voilier.

    Ayant miraculeusement survécu aux cyclones, aux cobras, aux narco-traficants, aux révoutionnaires en tous genre et pire que tout, aux problèmes administratifs, il a pût raconter son histoire dans un super bouquin que je vous recommande : latitude zero.

    Bref, même si ses premières expéditions ont demandé un logistique couteuse et très productrice de CO2, il a quand même prouvé que parcourir de grandes distances dans toutes sortes d’environnements était possible de manière très écologique.

  • Anick-marie Bouchard, blogueuse et étudiante. Sylvain Machefert, 30 ans, informaticien au Puy-en-Velay. Céline et Jean, collègues de travail au CERN…
    Voici quelque uns des participants de l’édition 2013 du SunTrip.
    Le SunTrip, c’est une course déjantée de 7500 kms de la France au Kazakstan en vélo solaire. Petit résumé issu de leur site : “A l’image d’un «Vendée Globe terrestre» ou encore d’un «Dakar propre», le Sun Trip écrira une nouvelle page dans le monde des grandes aventures [...] The Sun Trip souhaite devenir la vitrine de ces nouvelles formes de mobilités. Chacun des aventuriers sera ainsi un ambassadeur du solaire et de l’eco-mobilité.”
    Les participants partent de France dans une dizaine de jours, c’est le moment de les encourager !
  • David, Valérie et leurs deux enfants dans leur tour du monde en voilier
    Un tour du monde de quatre ans en voilier et en famille, c’est pas banal.
    Fait intéressant, on apprend que leur budget était d’environ 70000 € pour le bateau, puis 600€ par moi tout compris. C’est un sacré budget mais moins que ce que je pensais quand même.
  • Jérémie Marie
    Et son tour du monde en stop de 5 ans. Encore un dingue, j’aime ça :)

Voilà quelques exemples. Si vous en voyez d’autres n’hésitez pas à en parler en commentaire.

C’est vrai que j’ai donné des exemples de voyages au long cours, mais on peut aussi imaginer des versions miniatures de ces voyages pour pouvoir les faire rentrer dans nos 5 semaines de congès annuels.

Parcourir votre département à pied par exemple. (Re)découvrir votre région à vélo, solaire ou pas. Ou encore faire un tour de France en stop.
Chaque année nous apporte de nouvelles innovations en matière d’éco-mobilité. Dernier exemple en date : le Tiwal. Ce mini voilier gonflable et transportable. pesant à peine une cinquantaine de kgs ouvre de nouvelles possibilités.

Alors des idées de voyage ‘zero carbone’ originaux à tenter ?

23 Comments

  1. Merci Nicolas pour cett participation originale à notre opération « Unis pour un tourisme alternatif ».
    Pour répondre à ta question d’ouverture de fin d’article, j’ai un ami qui réfléchit à entreprendre un voyage de Paris à Moscou, en … péniche. Il n’y a quasiment pas d’intéruptions fluviales et le stop peut bien marcher, surtout si on sait cuisiner.
    Kalagan Articles récents..Voyage « en direct », voyage individuel, voyage personnalisé : vraiment moins cher ?My Profile

  2. J’aime beaucoup cet article, ça a même valu un like sur votre page facebook :)

    La dernière fois que je suis partie en voyage avec 1 an de pollution en un A/R, honte à moi, j’ai noté que si en fait il y avait une différence entre les gens qui partent sans CO2 et avec.
    C’est une question de densité de muscles …. Bien que je n’aime pas les généralités, j’ai trouvé les jeunes voyageurs un peu mou. Donc oui au voyage différent, au vélo, à la marche à pied.
    Mon prochain (tout petit) voyage d’ailleurs je le fait en France, je pars de Paris et je vais à Romorantin en vélo cet été, fin août plus exactement.
    Mr Horn est en effet un bon fou !
    Haydée@Travelplugin Articles récents..10 choses importantes que j’ai apprises depuis que je blogueMy Profile

    1. Salut Haydée,
      Content que ça t’ai plût et ravi d’avoir découvert ton blog par la même occasion :)
      C’est cool ton idée de voyage à romorantin, j’ai hâte de lire ça sur ton blog

  3. On ne peut pas dire qu’un Mike Horn soit un Monsieur Toutlemonde. Rester 4 jours aveugle dans la forêt amazonienne puis poursuivre comme si ne rien était ou se faire enlever par les farcs en Colombie et repartir traverser la même zone dans la foulée car il ne voulait pas « tricher »… A sa place il y en a une paire qui, déjà ne seraient pas parti, mais surtout, se serait fait rapatrier en quatrième vitesse :)

    Je ne connaissais pas la SunTrip, elle a tout pour être sympa, dommage qu’il faille carburer aux panneaux solaire, je préféré carburer à l’aventure :)

    Ceci dit, j’ai carburé à la force de mes jambes pendant un an mais avec 6 vols je doute que j’ai été très écolo !

  4. La réflexion est intéressante et fait actuellement débat dans notre famille. Prendre l’avion émet 6fois plus de CO2 que prendre le train mais coûte 3 fois moins…
    Par contre pour découvrir la Bretagne, c’était train et bus locaux d’un côté, covoiturage et bus locaux de l’autre. On a trouvé un super gîte construit de façon respectueuse de l’environnement avec un accueil incroyable. Pas besoin d’être un super-héros pour le coup.
    Tiphanya Articles récents..Portrait : 2 adultes + 2 ados + 1 tour du mondeMy Profile

    1. Oui c’est plus compliqué en train. Au niveau temps et argent. Après je pense qu’il faut envisager le trajet en train comme un voyage en lui même et pas juste voir la destination comme on fait quand on prend l’avion : ne pas hésiter à faire des étapes en plus… Bon après je dis ça c’est théorique, je l’ai jamais tenté en vrai

  5. voilà un voyage écolo ! j’adore rien de mieux pour être proche de la nature et d’ être en symbiose avec notre terre ! 4000 km a pieds et en vélo et avec des moyens de transport nautique ! voilà un beau voyage et ou on prend le temps d’apprécier ces paysages sublime !

  6. Il n’est pas facile de changer son mode de transport mais pour ma part depuis le mois d’avril je vais travailler en vélo et après quelques semaines ça n’est même plus dérangeant !! De plus de faire du sport j’ai pas de bouchons et je fais des économies d’essence et surtout je ne pollue plus l’environnement avec ma voiture donc que des points positifs…
    serrurerie nice Articles récents..serrurier niceMy Profile

  7. Merci pour ton article que je trouve intéressant et c’est vrai qu’on ne s’en rends pas forcement compte mais on pollue tous énormément d’une manière ou d’une autre c’est en parti a cause de ça que j’ai acheté l’année dernière une voiture hybride qui pollue moins et des que les beaux jours arrivent je vais travailler en vélo et en plus ça me fais faire du sport !!
    vente or nice Articles récents..achat or niceMy Profile

  8. Ce qui est inquiétant ce sont les pays qui s’industrialisent comme la Chine ou l’Inde et refusent pour le moment de mettre en place des solutions à long terme pour réduire, ou du moins calmer la croissance de l’émission de CO2. Depuis 2 ans seulement, je prends le vélo dès que je dois me déplacer de plus de 3 km… et bien que ma bedaine en a pris un coup ;-), je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête.
    John H. Alright Articles récents..Envie de soleil ? En route pour la ThaïlandeMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge